Agriculture: Les technologies modernes, un vide à combler pour éviter les famines et effets du changement climatique en Afrique

Les experts et preneurs de décisions venus de tous les 4 coins du continent africain se sont réunis à Kigali au Rwanda pour échanger sur les voies et moyens d’accélérer l’intégration de la technologie dans l’agriculture dans leurs pays respectifs. Cette conférence s’est tenue du 26 au 28 Avril 2022, tous les pays africains étaient représentés. La conférence a été conjointement organisée par le Fonds Africain pour la technologie dans l’agriculture et le nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD)

Aujourd’hui l’Afrique reste toujours affectée par une productivité agricole insuffisante à cause du manque d’outils adaptés à la technologie moderne utilisée dans les activités agricoles. Ceci a même était indiqué dans le protocole de Malabo en 2014 qui faisait appel à tous les pays africains signataires de cet accord d’augmenter les investissements alloués à l’agriculture.

Selon Dr KANANGIRE Canisius, directeur du Fonds Africain pour la technologie de l’agriculture, il est grand temps pour les pays africains de changer les mentalités sur la façon de pratiquer l’agriculture.

Selon les prévisions de l’union africaine, en 2050 presque tous les pays africains auront doublé le nombre de leur population. Le Dr KANANGIRE exhorte les décideurs africains dans ce domaine d’accélérer les décisions qui valorisent mieux les technologies modernes dans l’agriculture sinon le continent pourra souffrir davantage de la famine et les effets du changement climatique.

“la plupart de pays africains perdent 40% de la productivité agricole parce qu’ils n’améliorent pas les politiques de mise en place de technologies modernes dans l’agriculture, il faut révolutionner ce domaine” a t-il ajouté

Dr Martin BWALYA, le représentant du nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) et L’union africaine dans cette conférence, a dit que plusieurs défis auxquels fait face le monde entier aujourd’hui ou même dans les années précédentes devraient laisser à l’Afrique des leçons pour rénover la façon dont l’agriculture est pratiquée.

“Les pays africains doivent faire tout le moyen possible pour s’adapter à des technologies modernes de l’agriculture car même la guerre en Ukraine est un grand défi qui continue à toucher la production agricole”

Cette conférence qui regroupe les pays africains pour discuter sur comment innover les technologies dans l’agriculture est organisée pour la 2e fois et le Rwanda, pays hôte qui a été choisi pour ses réalisations dans le respect du protocole de Malabo qui consistait sur l’appel aux pays d’augmenter leurs investissements dans l’agriculture. Cet accord a été signé en 2014 et pour les trois dernières années consécutives il a été placé au premier rang en battant tous les autres pays pour sa politique d’augmentation du taux d’investissement pour l’agriculture jusqu’à 10% de son budget national.

Florent NDUTIYE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *