2012-2022 : COCAFEM évalue son engagement dans la lutte contre la violence basée sur le genre dans région des Grands Lacs

La ville de Kigali a accueilli l’atelier d’évaluation des activités de COCAFEM (Concertation des Collectifs des Associations féminines des grands lacs).  Parmi les participants, il y avait les représentants de diverses institutions tant publiques que privées invités pour échanger avec les membres de cette plateforme régionale sur les progrès réalisés dans la région des grands lacs en matière de lutte contre les violences sexuelles basées sur le genre durant ces 10 dernières années.

Selon la présidente du COCAFEM, Madame Marguerite MUTUMWINKA, toutes les activités du collectif sont centrées sur 3 piliers principaux à savoir : la prévention, la lutte contre l’impunité et la prise en charge de femmes victimes des violences sexuelles.

D’après une présentation qui a été faite par Dr BALINDA MUGISHA, consultant au COCAFEM GL/RWANDA au cours de cet atelier le COCAFEM se félicite des progrès réalisés tels que ceux en rapport avec la prévention et lutte contre l’impunité, gender machinery, umugoroba w’umuryango et l’intégration du genre dans les plans et allocation d’un budget conséquent.

Non seulement les programmes et politiques publiques ont été mis en place mais aussi ce collectif se félicite également de la campagne nationale “Tolérance zéro maintenant” (heforshe) qui a donné des résultats considérables tels que le fait que les femmes bénéficient de leur salaire net dans les 12 semaines du congé de maternite,et d’autres.

Dans le domaine de la justice, les mesures judiciaires et plus d’accès à la justice ont marqué un pas remarquable selon les représentants de COCAFEM.

Dans un entretien avec la presse, Monsieur Jean Baptiste HITIMANA charge de lutte contre la violence sexuelle au ministère du genre et de la promotion familiale (MIGEPROFE) a déclaré que dans la lutte contre la violence sexuelle, le Rwanda est bien fier des pas déjà franchis et particulièrement reconnait la contribution des activités que mène le collectif COCAFEM sur le territoire rwandais depuis 2012.Il  explique par ailleurs que ces activités se concrétisent à travers les 3 grandes lignes telles que la prévention, la lutte contre l’impunité et la prise en charge des victimes. Et du côté de deux autres pays, la Tolérance zéro aux violences faites aux filles dans les milieux scolaires fait partie de grandes réalisations.

Monsieur Jean Baptiste HITIMANA a également promis au COCAFEM le soutien du gouvernement rwandais pour que le Rwanda reste exemplaire parmi d’autres pays qui ont signé la déclaration de Kampala et la résolution 1325 des nations unies portant sur la lutte contre la violence sexuelle dans les pays membres de la région des grands lacs.

Le chargé de lutte contre la violence sexuelle au sein du MIGEPPROFE a par ailleurs évoqué les défis qui sont encore dans la lutte contre la violence sexuelle, parmi lesquels il y a les mentalités de certains qui cachent encore les criminels.

La COCAFEM / GL est une concertation régionale qui a été créée à l’initiative de collectifs d’associations féminines du Burundi, de la République démocratique du Congo et du Rwanda.

NDUTIYE Florent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *