Rwanda : 50% des personnes souffrant des maladies buccodentaires sont sous informées sur les services de prise en charge de ces maladies.

Dans la ville de Kigali, District de Gasabo, secteur Kinyinya plus précisément au Groupe Scolaire catholique Kagugu, les élèves de cet établissement se sont réunis à la journée mondiale de la santé bucco-dentaire célébrée le 25 Mars de chaque année. Devant un groupe de jeunes étudiants de l’université nationale du Rwanda, chacun de ces étudiants de la faculté de médecine porte dans sa main une brosse à dent. Ils expliquent à ces élèves de l’école primaire le bon usage d’une brosse à dent et les risques qui en découlent en cas d’un mauvais usage.

Cette activité est organisée dans le cadre de sensibiliser ces écoliers sur la prévention des maladies qui attaquent la bouche et les dents.

 Selon les dernières statistiques officielles d’une étude menée par le centre biomédical au Rwanda (RBC) en 2018, le nombre de rwandais non informés sur les maladies de la bouche est élevé car plus de 50% sur les 2000 personnes sont sous-informées.  

HABANABASHAKA Jean Baptiste, directeur du Groupe Scolaire Catholique Kagugu dans une interview accordée à AFIA AMANI GRANDS LACS a insisté sur l’importance capitale d’une telle activité au sein de son école.

 « Il y a pas mal d’élèves qui ne sont pas habitués à l’usage d’une brosse à dent, certains ne l’ont même pas chez eux. Parmi eux, certains souffrent même de la carie dentaire ».

 Madame Irène RWAGAHIRWA, chargée de la santé bucco-dentaire au sein du RBC donne de précisions sur l’origine d’une telle campagne de sensibilisation :

Les enfants des écoles primaires ont l’âge le plus exposé aux maladies, nous voulons qu’ils soient informés sur les maladies bucco-dentaires et le comportement à adopter pour les prévenir. Nous voulons qu’ils grandissent ayant assez de connaissances sur les risques d’une mauvaise hygiène de leur bouche et comment ils peuvent éviter les problèmes liés à cette santé tout en leur informant sur les services qui sont mis en place pour la bonne santé de leurs bouches.”

Selon une étude que le centre biomédical au Rwanda a menée en 2018, 64% des rwandais souffrent de maladies bucco-dentaires, cette étude a été menée sur un échantillon de 2000 personnes parmi lesquelles 50% n’ont même pas sollicité les services aux instances sanitaires.

La bouche : miroir de notre santé

 Madame Irène a également précisé que la bouche devrait être bien traitée en la considérant comme le miroir de toute notre santé.

La bouche c’est comme un miroir car elle nous aide à manger, parler, mâcher la nourriture et l‘avaler aussi, une fois bien traiter, plusieurs maladies sont prévenues” 

Actuellement, les instances sanitaires ne cessent de mobiliser tous les citoyens sur la santé bucco-dentaire, car selon le RBC, l’ignorance est un grand danger pour toute leur santé. 

Cette campagne de sensibilisation a été appuyée par diverses organisations locales dont : SOS Rwanda,Oral Health Foundation Rwanda,Izoro Health,Miracle Corner Rwanda,L’Association de dentistes au Rwanda et d’autres..  

Florent NDUTIYE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *