Rwanda Covid19: une mesure d’utilisation des compteurs électroniques qui fait polémique

Les autorités rwandaises ont initié l’utilisation obligatoire de compteurs intelligents pour tous les opérateurs de taxi-moto dans le cadre de la campagne nationale qui a comme objectif de mettre en place une économie sans argent liquide d’ici l’an 2024.

Cette mesure initiée depuis 2018 est entrée en vigueur ce 12 Janvier 2022. Afin de limiter la propagation de covid19 à travers des pièces de monnaie, le gouvernement a instauré le recours au paiement électronique via des smart phones octroyés aux taximen pour un remboursement ultérieur. Le Gouvernement tient fort à l’utilisation de ces compteurs électroniques et la police est chargée de faire exécuter cette mesure sur terrain.

Cependant, certains moto taximen de la ville de Kigali estiment que c’est trop leur demander étant donné que les frais sont à leur charge. « Il y a un problème de l’assurance motos dont le cout est très élevé.  40 000 francs rwandais chaque année, à plus on impose une amende de 25,000frw à tout celui qui n’a pas encore commencé à utiliser le compteur. Nous devons également payer une taxe sur les compteurs, tout ça c’est terrible car la vie dans la capitale rwandaise est trop chère. » explique un motard qui a requis l’anonymat.

Au sujet de ces inquiétudes des motards, le porte-parole du gouvernement Rwandais Alain Mukaralinda a indiqué que contrairement aux motards reconnus officiellement qui ne réclament rien, la plupart de motards qui présentent des réclamations ne sont même pas reconnus dans leur coopérative. « Comme aujourd’hui, nous trouvons que parmi les 26000 motards dans la ville de Kigali parmi eux 7000 ne sont pas reconnus officiellement dans leur fédération, nous avons pris la décision de reporter l’activité d’arrêter les motards qui ne se sont pas encore procuré de compteurs. Nous allons tout d’abord concentrer nos efforts sur l’enregistrement de tous les motards reconnus officiellement par leur fédération » a-t-il ajouté

Le porte-parole du gouvernement a également dit que l’amende imposée à ceux qui n’utilisent pas les compteurs ne sera plus de 25000 mais plutôt 10000 francs rwandais .

Selon lui, toutes les autorités rwandaises doivent s’impliquer afin que  toutes les motos basées à Kigali passent à l’utilisation des  compteurs intelligents.

Florent NDUTIYE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *