Burundi, un court-circuit à la base d’un incendie macabre à la prison centrale de Gitega

Photo: DW

Construite en 1962 une capacité d’accueil de 400 prisonniers, la maison d’arrêt situé au cœur de la capitale politique Gitega comptait plus 1500 détenus au matin du 7 décembre 2021 jour du sinistre accident  qui a fait 36 personnes tuées et 69 blessées selon le vice-président de la République Prospère Bazombanza  qui s’est rendu sur les lieux accompagné de plusieurs membres du Gouvernement Burundais

Un court-circuit serait la cause de cet incendie qui s’est déclarée dans cette prison tôt dans la matinée du mardi 7 Décembre 2021 selon les sources policières. Plus 2/3 de la prison réduit en cendre au moment où plus de 1000 dossiers ont été volés au tribunal de Grande instance de Gitega dans la nuit du dimanche 5 au Lundi 6 Décembre 2021.

Est-ce un simple fait de coïncidence ou un acte criminel délibéré? Cette question reste sur toutes les lèvres des habitants de la capitale politique Gitega qui appellent l’Etat à approfondir les enquêtes sur les causes réelles et de tous ces évènements malheureux afin de traduire leurs auteurs devant la justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *