Germaine BAHATI, les NTIC et la Communication visuelle dans le sang !

Germaine BAHATI, les NTIC et la Communication visuelle dans le sang !

.

Toujours concentrée ! Germaine BAHATI ne cesse de demander à ses nombreux fans de « rester toujours concentrer » sur l’essentiel. Elle a 22 ans, et elle est la plus jeune du Bureau Internews à Goma.

Oui, nous avons parlé des fans, parce qu’elle en a à travers les réseaux sociaux, les milieux des jeunes, et dans les universités de la Région des Grands-Lacs. Nous y reviendrons …

Son entrée dans Internews

Germaine BAHATI a intégré le projet régional Covid19 Réponse Rapide dans la Région des Grands/Afia Amani Grands Lacs d’Internews au mois de février 2021 pour designer tous les supports de communication dudit projet.

Ensemble avec son collègue Johnny BIRALI_ un autre Designer, leur travail consistait à poster les contenus du projet sur des nombreux plateformes de communication telles que le site web www.afia-amanigrandslacs.info, la page www.facebook.com/Afia-Amani-Grands-Lacs , le compte https://twitter.com/AfiaAmaniGL (@AfiaAmaniGL), et le compte  https://soundcloud.com/afiaamanigrands-lacs.

D’une manière pragmatique, un designer est un professionnel, un praticien du design, qui conjugue à la fois une formation artistique pointue, des compétences techniques avérées, un esprit d’analyse et de synthèse, et un sens relationnel développé. C’est un travail basé sur l’intuition et la création.

« C’est vrai que Germaine est encore trop jeune, mais son sens de responsabilité a étonné plus d’un dans ce projet. », commente un de ses collègues lors de la clôture du projet.

Bloggeuse depuis 2018, Germaine a un diplôme de grade en Sciences de l’Information et de la Communication de l’Université Catholique la Sapientia de Goma. Une des meilleures universités de la ville.

De février à août 2021, Germaine et Johnny ont posté 204 articles de presse sur le site du projet, 208 Bulletins d’informations (français, Swahili, Kinyarwanda et Kirundi), 340 posts sur la page Facebook, 331 Tweets, 276 éléments audios sur Sound cloud, 312 infographies dont les bannières, les Bulletins mensuels Questions-Réponses, l’Analyse des rumeurs, les calicots, les pull-up, et les rapports trimestriels sur la liberté de la presse dans la Région des Grands-Lacs en cette période de Covid19. Un travail impressionnant qui avait connu au début, la touche de Rodriguez Katsuva et Lebon Edizon Musavuli dans le cadre de ce même projet.

Sources d’inspiration

Dès son plus jeune âge, Germaine cherche à démontrer qu’il est possible pour les femmes d’intégrer les domaines dits réservés aux hommes, comme les domaines scientifiques. Souvent première de la classe à l’école primaire, et à l’Institut Metanoia de Goma, elle a remporté des nombreux concours scientifiques jusqu’à porter en juillet 2017, avec deux autres jeunes filles, le titre de Jeune Ambassadrice pour la Paix de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL).

Arrivée à l’Université, elle a développé son attachement aux sciences en approchant le Professeur Godefroid Mana Kangudie Tshibemba (connu sous le nom Kä Mana). Ecrivain, philosophe, théologien, le professeur Kä Mana arraché de ce monde le 15 juillet 2021 par la Covid19, organisait une ‘’Université Alternative’’ pour les jeunes à l’Institut Interculturel https://www.pole-institute.org à Goma.

A l’instar de Jacques Lautrey, ancien professeur à l’Université Paris Descartes spécialisé en psychologie, Germaine pense que ‘’réussir à l’école ne veut pas dire être intelligent… et réciproquement !’’ Elle illustre d’ailleurs cette différence en donnant l’exemple de Mark Zuckerberg de Facebook, Steve Jobs de Appel ou encore Bill Gates de Microsoft dont l’intelligence ne fait guère de doute, et pourtant ces personnalités n’ont jamais fini leurs études, et ne sont donc pas des exemples de réussite scolaire. Elle invite ainsi les jeunes à placer une ligne de démarcation entre être intelligent/réussir dans la vie et réussir à l’école.

Ses rêves

Les principes qui ont toujours guidé ses pas sont entre autres la quête de l’excellence, le dévouement à ce qu’elle fait, et surtout le courage de travailler sur ses rêves.

Elle porte en elle, le projet de continuer à encadrer volontairement les jeunes étudiants en Communication de plusieurs universités à travers le Programme PAE-RDC, et à parachever ses études universitaires.

Comme pour ses nombreux fans dans des forums de discussions scientifiques, de designs, de l’écriture et de lecture, je lui souhaite de rester toujours concentrée, car à ce rythme, demain lui appartient !

Serge BISIMWA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *