Lutte contre les fausses informations et rumeurs sur la maladie à coronavirus : 20 Journalistes outillés à Kalemie, province du Tanganyika

Lutte contre les fausses informations et rumeurs sur la maladie à coronavirus : 20 Journalistes outillés à Kalemie, province du Tanganyika

20 Journalistes dont 7 femmes de la ville de Kalemie, au Tanganyika, viennent d’être outillés sur comment contrer les fausses informations et la rumeur pendant cette période de la pandémie de covid-19.  Cet atelier de formation a été organisé par le Réseau des Journalistes amis de l’enfant, RJAE Tanganyika avec l’appui financier de l’ONG Internews dans le cadre du projet ” Afia Amani Grands-lacs”. Une occasion qui tombe au point nommé comme l’indique le Coordonnateur provincial du RJAE-Tanganyika, Jeannot MWILAMBWE.

“Comme, vous le savez, les actions de prévention et de lutte contre cette maladie se trouvent obstruées par des rumeurs et des fausses informations qui sont répandues comme la traînée de poudre parfois par des gens qui n’ont reçu mandat de personne. Cela amène nos communautés déjà vulnérables en raison des conflits intercommunautaires que le Tanganyika a, ces derniers jours, connus à s’exposer davantage aux risques de contamination par l’inobservance des gestes barrières. Voilà qui justifie la tenue ce jour de cet atelier de renforcement des capacités de 20 Journalistes dont les producteurs des programmes de santé des Médias de la ville de Kalemie sur les techniques de production et diffusion des bonnes informations sur le Covid-19, ceci dans l’objectif de les outiller sur le contenu des émissions et messages à diffuser à travers leurs Médias” a-t-il révélé.

La Ministre provinciale de la santé Natacha Mulange Mpundu, qui a ouvert ces assises, a salué l’initiative du Réseau des Journalistes amis de l’enfant. Elle a souhaité que cet atelier permette aux professionnels des Médias de recevoir des connaissances suffisantes sur le Covid-19 pour ainsi s’impliquer davantage dans les actions de prévention en donnant les bonnes informations à la communauté.

“Je vous encourage à lutter contre les fausses informations, car c’est cela qui met en mal les stratégies de prévention contre la maladie à coronavirus. Aujourd’hui, vous allez vous rendre compte qu’en RDC, bien que le vaccin soit arrivé, ce n’est pas tout le monde qui y adhère. Il y a beaucoup de réfractaires parce qu’il y a eu beaucoup de fausses informations qui ont circulé dans nos communautés. Nous sommes proches de nos communautés, propageons les bonnes informations pour sauver des vies” a-t-elle vivement conseillé.

L’atelier s’est notamment penché sur l’info-demie, les techniques de production et de diffusion de l’information sur le coronavirus, l’état actuel de covid-19, l’impact de covid-19 sur la vie communautaire. A l’issue de cet atelier, les journalistes de la ville de Kalemie ont signé un acte d’engagement pour combattre la propagation de fausses informations et rumeurs en recourant aux sources habilitées pour donner les nouvelles en rapport avec cette pandémie. Cette formation est organisée au moment où la RDC connait une troisième vague de souche indienne jugée trop dangereuse. D’où l’appel du Coordonnateur provincial du RJAE-Tanganyika à ses pairs de s’investir davantage dans les productions des programmes de sensibilisation pour sauver les vies du péril dans la province du Tanganyika. Cette province a enregistré, depuis la survenue du coronavirus en RDC, 19 personnes atteintes de cette maladie. Parmi ces 19 personnes, 6 sont localisées à Kalemie et 13 dans le territoire de Manono.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *