#InfoNyiragongo2021 : Bulletin Volkeno ni Jirani N°11 du 06 juin

#InfoNyiragongo2021 : Bulletin Volkeno ni Jirani N°11 du 06 juin

Goma : arrivée premier ministre

La population de Goma s’est retrouvée d’abord totalement déplacé et en partie déplacée, pour certains quartiers. Nous sommes venus aussi nous rendre compte de la situation justement dans laquelle se trouvent ces déplacés. Ceux qui se trouvent à sake et à Minova, sur l’axe Rutshuru à Kibumba, dans le Sud-Kivu également, voir l’état dans lequel ils sont, et nous assurer qu’ils puissent être dans les conditions les plus optimales. Nous voulons aussi dire ici que nous apprécions l’aide qui est apportée par nos partenaires, notamment tous les pays qui compatissent avec nous, et au-delà de ça je voudrai aussi, comme le chef de l’état l’a fait, dire merci aux compatriotes qui ont accueilli ces familles qui se sont retrouvées désœuvrées.

Santé/Sake

Il s’observe  un relâchement  dans le respect des mesures barrières de lutte contre la propagation de Covid19 dans différents sites des déplacés à Sake. Des ménages vivent dans une promiscuité indescriptible, d’autres par centaines se bousculent pour bénéficier d’aide humanitaire.  Une petite exception s’observe néanmoins, au site de Mululu où des lave-mains sont opérationnels. Avant tout accès  le prélèvement de la température est obligatoire au portail d’entrée. Cependant, le port de masque n’est pas exigé, ce qui inquiète cet déplacé avisé rencontré dans ce site par  Jérémie Kabali  de la radio Solidarité Fm de Sake.

Ce rejet des mesures barrières s’observe alors que le ministre de la santé publique, hygiène et  prévention venait d’annoncer le jeudi 3 juin dernier  l’avènement de la troisième vague de la pandémie à Coronavirus en RDC. Le  Dr Jean Jacques Mbungani  a révèle que cas rapportés jusque-là sont importés de l’étranger surtout avec l’apparition de nouveaux variants de la pandémie. Par la même occasion, il a réitéré à la communauté son appel au respect des mesures barrières, et à la vaccination pour briser la chaine de transmission de ce virus.

Humanitaire/Goma

Le porte-parole de chefs des quartiers de Goma plaide pour l’assistance des sinistrés du volcan Nyiragongo qui se trouvent dans des familles d’accueil dans les huit quartiers qui n’étaient concernés par l’évacuation. Sans donner des statistiques précises à propos des personnes concernées, Hassan affirme que ces  sinistrés vivent dans des conditions difficiles. D’autres d’ailleurs sont cantonnés dans des écoles notamment au quartier Lac vert précise- t-il.  Il ajoute que   ceux  qui les ont reçus chez eux sont incapables de subvenir à leurs besoins primaires. Il lie cette situation à la non reprise des activités dans  certains  secteurs de la vie active à Goma.

Social/Goma

Dans une semaine, la Coordination nationale d’encadrement et des mécanismes d’insertion socio-professionnelle pour l’accompagnement des groupes  vulnérables en RDC va mettre à la disposition du gouvernement congolais et ses partenaires une banque des données des vulnérables touchés par l’éruption du volcan Nyiragongo. La coordinatrice provinciale de la CEMIA-GV   dit avoir déployé des équipes d’encadreurs sur terrain pour identifier les enfants séparés de leurs familles, mais aussi les personnes dont les maisons calcinées par la lave. Brigitte BANGA BANDUSHA précise que ce service technique du ministère des affaires sociales voudrait que les assistances soient  bien canalisées pour atteindre les  vraies victimes de la récente éruption du volcan Nyiragongo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *