Le personnel soignant la Covid19 touché par la dépression

Shutterstock

Des médecins dépressifs impliqués dans le traitement de la covid-19 affirment manquer du soutien psychosocial.

Plus de 60 % des travailleurs de la santé impliqués dans le traitement des patients COVID-19 ayant développé des troubles psychologiques éprouvent des difficultés à trouver une thérapie. C’est ce qui ressort d’une nouvelle étude du Collège des sciences de la santé de l’Université de Makerere, cité par la radio Spice FM émettant en Ouganda. Cette étude vise à proposer des mécanismes de prise en charge des besoins psychosociaux des travailleurs de la santé lorsqu’ils traitent des cas de COVID-19

Selon le Dr Richard Muhindo, chercheur principal de l’étude, cinq travailleurs de la santé sur dix ont été victimes de stress, d’anxiété, de peur ou de dépression. 

L’enquête a été menée entre les mois d’août et de novembre derniers auprès des travailleurs de santé de l’hôpital de 2e catégorie d’Entebbe, des hôpitaux de référence régionaux d’Arua, de Mbale et de Hoima, ainsi que de l’hôpital de référence national de Mulago.

Le Muhindo, propose la stratégie d’un dépistage régulier des travailleurs de la santé afin que ceux qui ont besoin de soins puissent être mis en relation avec les prestataires de services psychosociaux. Le Pour sa part, le Dr Hafisa Lukwata, qui dirige la division de la santé mentale, reconnaît que l’inaccessibilité aux services de santé mentale est un problème général en Ouganda. Selon elle, ce n’est pas seulement un problème pour les travailleurs de la santé, mais COVID-19 aussi touché psychologiquement de nombreuses personnes.

Mr Lukwata explique, cependant, que le gouvernement a commencé à développer un modèle dans lequel les services de santé mentale seront accessibles au niveau communautaire par les prestataires de services psychosociaux qu’il forme actuellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *